Le CTA-CODIS

La Prévention

Le CTA-CODIS

Chaque service départemental d’incendie et de secours dispose également d’un Centre Opérationnel Départemental : le CODIS. 

 
C’est l’organe de coordination de l’activité opérationnelle des services d’incendie et de secours du département.
Il a pour fonction :
- d’assurer le suivi des opérations de secours engagées par le CTA;
- de tenir informés les autorités (préfet, Conseil général, maires...) et le COZ (Centre opérationnel de zone) implanté à Lyon. Ce dernier renseigne le COGIC (Centre opérationnel de gestion interministériel des crises) placé auprès du ministre de l'Intérieur.
- De  veiller à maintenir en permanence des ressources humaines et matérielles suffisantes pour assurer la couverture opérationnelle sur l’ensemble du département 
Pour les opérations importantes ou de longue durée, il est armé par 2 officiers (1 cdt/cne et 1 Lt) et un sous officier.

Le CODIS est immédiatement informé de toutes les opérations importantes ou sensibles en cours et suit l’évolution de la situation jusqu’à la fin des opérations. 

Placé sous l’autorité du directeur départemental des services d’incendie et de secours, le CODIS est chargé, en cas d’incendie et autres accidents, sinistres et catastrophes, d’assurer les relations avec le préfet, les autorités départementales et municipales ainsi que les autres organismes publics ou privés qui participent aux opérations de secours.

Le CODIS permet un suivi en temps réel des interventions permettant sur l’ensemble du département et notamment :
• de connaître l’événement et son traitement à partir les remontées d’information du commandant des opérations de secours situé sur le terrain ;
• d’assurer l’alerte des autorités et organismes intéressés (services publics, associations et entreprises susceptibles de concourir à l’organisation des secours ;
• de rendre compte de l’évolution de la situation aux maires, au préfet, à la zone de Lyon (COZ) ;
• de coordonner et de soutenir l’action des moyens engagés ;
• de connaître instantanément l’état et la position des moyens des centres de secours et du Service de Santé et de Secours Médical (SSSM) pour maintenir la couverture opérationnelle
• de gérer le renfort sélectif des moyens et leur désengagement ;
• de contribuer à la mise en œuvres des plans de secours ;
• de permettre la gestion directe des opérations importantes ou exceptionnelles.